Vos questions sont entre de bonnes mains

Blépharoplastie – chirurgie des yeux

La blépharoplastie est le terme scientifique qui désigne la chirurgie des yeux.  Notre site a pour vocation a vous expliquer avec des mots simples l'essentiel à savoir avant d'envisager une blépharoplastie.

Demander un Devis gratuit

Principe de la blépharoplastie

  • La blépharoplastie permet d'enlever les excès de peau des paupières, ainsi que les éventuelles poches graisseuses situées dans les paupières supérieures et/ou inférieures.
  • Pour un résultat plus harmonieux, il est préférable d'opérer en même temps les paupières supérieures et inférieures.

Blépharoplastie -  paupières supérieures

Ce type de chirurgie des yeux est indiqué aux personnes qui ont des paupières supérieures trop lourdes : excès de peau, poches de graisse.

  • L'intervention peut durer entre 45 minutes et une heure. Elle nécessite seulement quelques heures d'hospitalisation, car l'anesthésie est locale.
  • Les cicatrices seront quasi invisibles :
    • le chirurgien incise dans un pli de la paupière et élimine l'excès de peau.
    • ensuite, si c'est nécessaire, il intervient sur le muscle orbiculaire pour en diminuer l'hypertrophie. Enfin, il élimine la poche de graisse près du nez.
  • À la suite de l'opération, les ecchymoses durent en moyenne 10 jours : les patients peuvent être gênés en fermant les yeux (tension) ou plus sensibles à la lumière (larmes).
  • Les complications post-opératoires sont possibles : hématome, irritation de la cornée, impression de conjonctivite ou d'œil sec, anomalie cicatricielle...

Prix chirurgie des yeux - paupières supérieures varie de 1000 à 2300€

Demander un Devis gratuit

Blépharoplastie -  paupières inférieures

Ce type de chirurgie des yeux est indiqué aux patients dont les cernes sont dus à un excès de peau, à une poche graisseuse ou encore à un relâchement musculaire. Elle n'aura aucun effet sur les individus ayant des cernes naturels, à cause de leur couleur de peau par exemp

L'intervention : 1 h sous anesthésie locale

  • Avant l'intervention, le patient établit avec son chirurgien un bilan préopératoire.
  • Il réalisera également un bilan ophtalmologique, pour détecter toute contre-indication au geste chirurgical. La blépharoplastie peut engendrer une modification de l'acuité visuelle en cas de pathologie oculaire.
  • Dans la plupart des cas, la blépahroplastie est réalisée sous anesthésie locale.
  • La blépharoplastie dure en moyenne 1h et nécessite parfois une nuit d'hospitalisation.
  • En pratique, le chirurgien incise sous les cils jusqu'à la patte d'oie (coin externe de l'œil) :
    • puis le praticien élimine l'excès de peau, les poches de graisse et pratique le redrapage de la peau.
    • pour les patients ayant seulement des poches sous les yeux et une peau peu ridée, le chirurgien peut cacher l'incision à l'intérieur de l'œil. On dit qu'il passe par la voie transconjonctivale.
    • grâce à cela, la cicatrice sera invisible. A la fin de l'intervention, le chirurgien met en place un pansement occlusif pour minimiser les gonflements et l'apparition de bleus.
    • les suites opératoires sont en général peu douloureuses.

Prix chirurgie des yeux - paupières inférieures : de 1000 à 2300€.


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
erick dietrich

docteur en médecine, sexologue, psychothérapeute | centre de formation en thérapies et coaching

Expert

christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

jean-marie boulenouar

infirmier - anesthésiste (32 ans) | polyclinique - clinique du breuil (86)

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.